Gémenos, village Provençal de tradition

A 25 kms de Marseille, le village de Gémenos est l’étape rêvée pour séjourner lors de votre visite en Provence. A la croisée des joyaux de la Méditerranée (Cassis, Marseille, Aix en Provence) Gemenos conserve l’authenticité des villages de Provence d’antan. Son campanile, son coeur villageois, ses collines et surtout sa situation stratégique au pied de la Sainte Baume raviront les visiteurs et particulièrement les randonneurs.

A Gémenos, les traditions rythment les saisons et l’esprit de fête est chevillé au corps de ses habitants…voilà un village où il fait bon vivre.

La période estivale est particulièrement festive avec la St Eloi, à la fin du mois de juillet. Vous assisterez aux parades, et danserez au son des fifres et tambourinaïres. Ne pas rater la vente du gaillardet, coutûme paysanne qui veut que les villageois qui remportent aux enchères une bride de cheval, organisent la fête l’année suivante.

Le village s’est bati une solide réputation gastronomique, et on y trouve de nombreux établissements de bonne facture. Nous vous conseillons quelques adresses: « Di qui, Di la » Restaurant italien à la cuisine recherchée, vous régalera de spécialités (ne pas rater les rizottos, les pâtes muzzarella di buratta), « la petite cave » (pas donné, mais notamment de belles viandes), « Chez Marius » , une valeur sure pour l’établissement historique de la ville.

Plus simple mais très bon,le 36 (quelques plats traditionnels Corse)

Si le budget le permet le relais de la Magdeleine, est une des étapes gastronomiques de la région. Un dîner d’été dans le parc devant l’immense bastide, sous les platanes sera un souvenir inoubliable.

Côté randonnée, les marcheurs s’en donneront à coeur joie. De Gémenos vous rayonnerez sur les plus belles randonnées de la Sainte Baume et le massif du Garlaban (Pic de Bertagne, grotte de Marie Madeleine…). Gémenos est aussi le point de départ de randos cyclistes magnifiques, avec des cols à la mesure des meilleurs: l’Espigoulier et ses 725m d’altitude, le col de l’Ange vers Cuges les Pins, du Gd Caunet à La Ciotat, et le col de Belle fille à Cassis. Un peu plus loin on trouvera le petit galibier, le col des termes, le pigeonnier, la Gineste… Bref de quoi se régaler!

Enfin, pour votre séjour, nous vous conseillons 2 chambres d’hôtes de charme qui vous proposent un excellent rapport qualité/prix :

Le Mas de Bertagne, grande propriété Provençale au calme absolu, avec piscine, chambres à la déco soignée et terrasses privatives.

Et Le Manoir, au pied du col de l’Espigoulier qui vous propose ses chambres dans un très beau parc bucolique avec piscine, traversé par un petit ruisseau.
Plus d’info : http://www.mairie-gemenos.fr/Office-de-Tourisme-de-Gemenos

Publicités

Pagnol : Garlaban, le petit Marcel, Lili, Manon…

Marcel Pagnol est le grand écrivain natif  de la Région. Si vous souhaitez redécouvrir les lieux magiques de l’oeuvre de Pagnol, Aubagne sera le point de départ.

Tout  commence  par la visite de la  maison natale, 16 cours Barthélémy à Aubagne. La vie de Pagnol et son oeuvre sont évoquées. La maison et son décor d’époque, des bornes interactives et des extraits de films vous mettront dans le bain.

Mais, le point d’orgue de votre plongée Pagnolesque sera une randonnée sur les pas du petit Marcel dans les collines au dessus d’Aubagne.

Pour cela, comme des grands, vous pourrez vous débrouillez seuls. Par Aubagne suivre les panneaux « Sentier Marcel Pagnol ».
On passera par la D44, jusqu’au prochain panneau indiquant le départ des sentiers sur votre droite.
Départ au parking du Puit de Raimu.

L’escalade du Garlaban est fléchée et avec un peu de courage et de bonnes chaussures, vous vous propulserez à 716m d’altitude. Du Garlaban, vous aurez vue sur Aubagne, Allauch, Marseille et les principales collines évoquées dans les livres de votre enfance. Comme une madeleine de Proust, quel bonheur de retrouver  ce décor magnifique, et… Garlaban, Taoumé , Tête rouge, La treille. Pour un peu, on s’attend à voir surgir Lili des Bellons, Augustine, oncle Jules, Joseph…ou la belle Manon.

Le + BPP : Si vous souhaitez ne rien rater de ce parcours nostalgique, l’office du Tourisme vous propose des visites guidées. « Les grandes vacances » vous conduiront « jusqu’aux pieds des Barres de Saint Esprit, en passant par le Mas Massacan, la Ferme d’Angèle, le vallon de Passetemps pour atteindre le village de la Treille »
(le départ matinal correspond aux contraintes estivales du massif qui est interdit à partir de 11h du matin, du 1er juillet au 31 août.

  • Dates : chaque mardi, jeudi et vendredi du 3 juillet au 14 septembre,
  • Départ : 07h30 (durée : 4h30),
  • Tarif : 10 € par personne

Plus d’info : http://www.tourisme-paysdaubagne.fr/fr/circuits-et-randonnees-pedestres

Rappel : Pas de randonnée en Provence, sans eau, chapeau, lunettes et crème solaire

Ste Baume, Grotte de Sainte Marie Madeleine

La grotte de Ste Marie Madeleine dans le massif de la Ste Baume est une randonnée interessante à plusieurs titres. Elle permet de randonner toute l’année (pas de restriction l’été), la dimension mystique du site impressionne et  la vue sur le nord des bouches du rhône est spectaculaire.

A 20 kms d’Aubagne, L’accès au site passe par Auriol puis le Plan d’Aups, ou le col de l’Espigoulier via Gémenos.

Passé  le village du  plan d’Aups vous garerez au parking de  l’hostellerie de la Ste Baume pour emprunter le GR 9 vers la grotte. 1h de montée au frais dans une forêt de chênes. Là haut, le site ne laisse pas indifférent. Scène de crucifixion, grotte décorée, le lieu a une vraie dimension.

Pour le retour empruntez le chemin des Roys, puis retour au parking.

L’aller retour prendra entre 1h30 et 2h30 selon votre formbaume-3[1]e, et le temps de pause sur place.

Le + BPP : la messe est célébrée tous les jours à 10h30.

La Sainte Victoire

La sainte Victoire est un des plus beaux massifs des Bouches du Rhône.  Nous vous conseillons de gravir son sommet par  l’itinéraire du barrage de Bimont jusqu’au Prieuré (942 m) et la croix de Provence, par la crête de Costes Chaudes. D’autres possibilités existent, mais cette randonnée a le mérite de s’adresser au plus grand nombre, bien que chacun devra être bien entrainé pour arriver au bout.

Depuis Aix, vous prendrez la direction de Vauvenargues et  vous garerez au parking du barrage de Bimont, (à 7kms d’Aix)

De là, et selon la forme du jour, comptez  environ 2h pour le Prieuré. l’avantage de l’itinéraire est que la vue au Nord et au Sud est excellente.

Le panorama imagesCA8GPOMFest grandiose par beau temps : le Mont Ventoux,  les sommets Alpins. Au sud, la plaine de Gardanne.

Le + BPP  : Nous vous conseillons le site des amis de la Sainte Victoire, qui détaille cette rando. Il vous permettra de bien préparer votre escapade (photos à l’appui) http://www.amisdesaintevictoire.asso.fr/montagne%20sainte%20victoire/sentiers/Imoucha.html

Sentier du littoral, de La Madrague à Bandol

Que diriez vous d’une petite randonnée entre Bouches du Rhône et Var?
De la Madrague, petit port à l’extrémité de St Cyr les lecques (13) à Bandol (83), vous trouverez un sentier côtier absolument sensationnel.
En 3h environ, il vous permettra de longer le bord de mer, invisible depuis la route. Ombragé, ou en plein cagnard, (n’oubliez pas le couvre chef), les points d’intérêt ne manquent pas. Ce sera l’occasion de barboter en profitant des criques tout au long du parcours (la plage du Resquilladou et de port d’Allon, la plage des Anglais). Moins typique, vous pourrez aussi entrevoir quelques belles propriétés avec vue imprenable sur la grande bleue, et surtout profiter des chemins escarpés mais somptueux du littoral. Vous ferez crépiter votre appareil photo en ramenant des souvenirs plein de bleu turquoise et de pins parasol… on ne s’en lasse pas. Après 12 kms de marche, vous finirez par un bain à Bandol, plage de Renécros. Ensuite, 2 solutions: Si vous avez pensé à laisser une voiture à l’arrivée, bien joué. Sinon un bus vous ramènera à St Cyr. Se renseigner sur les horaires avant de partir!
Chaussez vous correctement, et comme d’habitude, votre gourde d’eau sera votre meilleure amie aux saisons chaudes.

Notre Dame de Mai : Féerique !

Entre Six Fours et La Seyne sur Mer, le littoral est magnifique et vaut largement de faire quelques incursions dans le Var.
Le bon plan randonnée, est de longer le bord de mer par un de ces (nombreux) « sentiers des contrebandiers ». Cette appellation, pour désigner les chemins côtiers, est courante en Provence. Et cette industrie devait être florissante tellement les accès dédiés à la profession, sont nombreux dans la région. Notre rando emprunte le massif du Cap Sicié, bien connu des navigateurs. Le point culminant est l’émetteur TV, au dessus de la chapelle de Notre Dame du Mai à 352 mètres d’altitude. Ce sera le but du circuit.
La plus belle balade part à l’Est du Brusc, en empruntant le chemin de la leque. Après quelques centaines de mètres de rues pavillonnaires, vous pénétrerez dans le massif par une partie en sous bois, pour ensuite découvrir un sentier à flanc de falaise. Quelquefois vertigineux, il reste très praticable (on a fait la boucle pour vous en VTT, ça passe!) Vous progresserez le long de cet aplomb flanqué d’arbustes provençaux persistants (cystes, genêts, genévriers). Les contrastes de couleurs sont féeriques. Même par temps nuageux, il n’est rare de jouir de contrastes de lumières fantastiques sur la mer, par la percée des rayons de soleil. Au milieu du massif, vous rejoindrez la crête par un sentier escarpé, puis prolongerez jusqu’à la Chapelle. De là, un point de vue sur la rade de Toulon, Six Fours, Sanary. Whaou ! Vous rentrerez vers le Brusc par les crêtes.
Un des plus beaux parcours du VAR en bord de Mer. Ne pas oublier eau et capeou ! Une bonne carte IGN vous évitera de perdre du temps lors de vos visites; la routine quoi !
(Pour les visiteurs pressés, une route permet de monter à la chapelle en voiture, mais elle est fermée l’été.Renseignez vous!)

Pic de Bertagne : Le sommet des Bouches du Rhône (1040m)

Incontournable pour les randonneurs de passage: Se payer le sommet des Bouches du Rhône à 1040m !
Inaccessible l’été en randonnant depuis Gémenos, car les massifs sont interdits après 11h. Le Pic de Bertagne est est quand même accessible par la route, pour les cyclistes. On le voit de loin, avec sa falaise de 200m surplombée par un champignon géant tout blanc (radar aérien). Pour faire une belle boucle de 4h30 à 6H30 de marche( selon la cadence et la pause casse croute), on partira suffisamment tôt de Gémenos par le vallon de la Galère, qui offrira une belle vue sur la vallée d’Aubagne. Une fois au sommet du col de l’Espigoulier, on attaquera un sentier en surplomb de la route vers le Vallon de Pourceu, pour arriver au monument des excursionnistes Marseillais. Ensuite par Boussigou vous atteindrez le col de Bertagne et le pied de la dent rocheuse, que vous attaquerez par le Nord, jusqu’au sommet. A cette endroit l’ascension est plus escarpée, une bonne forme est donc requise. Une fois au sommet, laissez vous guider par la trace du GR qui vous conduira au bord de la falaise. De là, une vue incroyable vous permettra d’embrasser en 360° Marseille et ses collines, la vallée de Cuges et le haut Var, mais aussi le Géant de Provence : Le mont Ventoux (par temps clair); Pour rentrer, suivez le col du Fauge au sud, le Gour de l’Oule pour terminer sur la Vallée de St Pons.
Cette boucle nous semble la plus sympa, avec le paysage le plus varié. Cependant, il est possible de faire un beau 20130331_105538_resized_1 circuit en montant par le col du Fauge et en descendant par les Glacières (départ et arrivée : Vallée de St Pons)
Chaussures de marche ou de trail indispensables. Pour vos visites en Provence, et votre randonnée, n’oubliez pas une carte, de l’eau, un bon casse croute, et de quoi vous couvrir. A 1040m , il arrive qu’il fasse frisquet !