Pagnol : Garlaban, le petit Marcel, Lili, Manon…

Marcel Pagnol est le grand écrivain natif  de la Région. Si vous souhaitez redécouvrir les lieux magiques de l’oeuvre de Pagnol, Aubagne sera le point de départ.

Tout  commence  par la visite de la  maison natale, 16 cours Barthélémy à Aubagne. La vie de Pagnol et son oeuvre sont évoquées. La maison et son décor d’époque, des bornes interactives et des extraits de films vous mettront dans le bain.

Mais, le point d’orgue de votre plongée Pagnolesque sera une randonnée sur les pas du petit Marcel dans les collines au dessus d’Aubagne.

Pour cela, comme des grands, vous pourrez vous débrouillez seuls. Par Aubagne suivre les panneaux « Sentier Marcel Pagnol ».
On passera par la D44, jusqu’au prochain panneau indiquant le départ des sentiers sur votre droite.
Départ au parking du Puit de Raimu.

L’escalade du Garlaban est fléchée et avec un peu de courage et de bonnes chaussures, vous vous propulserez à 716m d’altitude. Du Garlaban, vous aurez vue sur Aubagne, Allauch, Marseille et les principales collines évoquées dans les livres de votre enfance. Comme une madeleine de Proust, quel bonheur de retrouver  ce décor magnifique, et… Garlaban, Taoumé , Tête rouge, La treille. Pour un peu, on s’attend à voir surgir Lili des Bellons, Augustine, oncle Jules, Joseph…ou la belle Manon.

Le + BPP : Si vous souhaitez ne rien rater de ce parcours nostalgique, l’office du Tourisme vous propose des visites guidées. « Les grandes vacances » vous conduiront « jusqu’aux pieds des Barres de Saint Esprit, en passant par le Mas Massacan, la Ferme d’Angèle, le vallon de Passetemps pour atteindre le village de la Treille »
(le départ matinal correspond aux contraintes estivales du massif qui est interdit à partir de 11h du matin, du 1er juillet au 31 août.

  • Dates : chaque mardi, jeudi et vendredi du 3 juillet au 14 septembre,
  • Départ : 07h30 (durée : 4h30),
  • Tarif : 10 € par personne

Plus d’info : http://www.tourisme-paysdaubagne.fr/fr/circuits-et-randonnees-pedestres

Rappel : Pas de randonnée en Provence, sans eau, chapeau, lunettes et crème solaire

Publicités