Découvrir Marseille par la mer, rien de plus simple…

images[6]De mi-avril à mi-octobre, la RTM (Régie des transports Marseillais) a mis en place une navette maritime entre la Pointe rouge et le Vieux Port, ainsi qu’une seconde ligne entre le Vieux Port et l’Estaque. C’est le meilleur moyen pour découvrir Marseille par la mer à petit prix

Sur plus de 10 kms, ces 2 liaisons nous semblent incontournables: Découvrir Marseille depuis la Pointe Rouge en longeant la Corniche, les beaux quartiers du Roucas Blanc, de Malmousque, entrer dans le Vieux Port entre les forts St Jean et St Nicolas, au pied du Palais du Pharo, puis longer les digues du port jusqu’à l’Estaque; Ce trajet maritime offre une vue de Marseille différente, nécessaire pour appréhender la diversité de la ville.

Les horaires de la Navette :

– Du 13 avril au 13 octobre 2013

Un départ de chaque port toutes les heures de 7h30 à 19h30

– Du 15 mai au 15 septembre 2013

Trois départs supplémentaires de chaque port : 20h30, 21h30 et 22h30

http://www.rtm.fr/guide-voyageur/se-deplacer/navettes-maritimes

Attention toutefois, les premiers week-end ensoleillés et les horaires de coeur de journée l’été, sont à éviter, sous peine de se payer une file d’attente à la « Disney ».

Publicités

L’Estaque : le « quartier-village » de tradition

A l’extrême Ouest de Marseille, le 16e arrondissement, St henri, St André. Et un peu plus loin, à la limite de l’agglo Marseillaise,l’Estaque. Décor de Marius et Jeannette, ce quartier vous plonge dans une ambiance de village innatendue, dans la 2eme ville de France.
Ancré dans la tradition, l’Estaque est un ancien port de pêche, et les rues de la ville, rappelle ce passé dédié à la mer (la rue de la Rascasse, la montée de la sardine…)
le coeur du village s’anime très régulièrement avec son tournoi de haut niveau de joute marine, ses concours de pêche.
Le coeur du village sur les hauteurs est tourné vers la mer, et nous vous recommandons la ballade entre le port et l’église.
La lumière de l’endroit a inspiré beaucoup de peintres qui ont posé leur chevalet sur ses berges (Cezanne, Monticelli..).Tout au long de l’année, des expo de peintures d’artiste contemporain célèbrent ces prestigieux ainés.les expos sur : http://estaque.over-blog.com/

Les épicuriens profiteront des terrasses ensoleillées, et des restaurants très abordables sur le port. En cherchant bien, on peut y déguster une cigale de mer pour le prix d’un plat du jour à Marseille. Quel plaisir au printemps, et en automne.
Votre communion avec les Estaquéens sera totale en achetant quelques panisses (salés) ou chichis (sucrés) le long du port.

Comme toujours, prendre un peu d’altitude vous permettra de profiter de panorama superbe sur la rade de Marseille, les îles du Frioul et le port autonome.

Le + BPP : Si le budget le permet une des meilleures bouillabaisse de Marseille se déguste au restaurant de Michel Bejeannin, plage de l ‘Estaque dans le 16 arrdt (club d’aviron à l’entrée du village) . Il fait partie des restaurateurs ayant signé la charte de la bouillabaisse, en s’engageant à respecter le recette originale bouillon de poisson de roches accompagné de 5 types de poissons (vive, congre, rouget, baudroie, rascasse).

De mi-avril à mi-octobre, une navette maritime est mise en place entre le vieux Port et l’Estaque par la régie des transports Marseillais. C’est le meilleur moyen pour découvrir Marseille par la mer à petit prix.
Navette L’Estaque:
– Du 13 avril au 13 octobre 2013
Un départ de chaque port toutes les heures de 7h30 à 19h30
– Du 15 mai au 15 septembre 2013
Trois départs supplémentaires de chaque port : 20h30, 21h30 et 22h30
http://www.rtm.fr/guide-voyageur/se-deplacer/navettes-maritimes

Made in Marseille

imagesCAAUI97UMarseille est le berceau de nombreuses marques et produits typiques connus dans le monde entier.

La marque la plus célèbre est Ricard. Mais de manière surprenante, Ricard ne propose pas à Marseille de visite ou de musée. On peut trouver sur l’île de Bendor à Bandol un musée des boissons (un peu poussiereux..). Mais à Marseille rien pour le petit jaune. On citera quand même la maison du pastis, 108 Quai du port (côté  Mairie) sur le Vieux Port, tenue par un belge! (une histoire marseillaise).

Au rang des produits emblématiques,le savon de Marseille. Une des dernières fabriques est proche du centre ville. La savonnerie Marseillaise 34, cours Julien propose des visites d’usine (11h, 15h, 16h sauf dimanche et JF)

Haribo a implanté une unité de production importante à  Marseille. Une boutique d’usine est ouverte 9 bd Gay Lussac 13014 Marseille. Ce n’est pas gigantesque, mais mimi , accueil sympa  et idée cadeau.

La navette est la patisserie typique de Marseille. Ce gateau en forme de petit bateau à la fleur d’oranger est fabriqué vers l’abbaye  St Victor. Vente à la boulangerie historique 136 rue Saintes. Tous les ans à la chandeleur, les marseillais font la queue pour acheter les navettes bénies par leur évèque

Les chichis et les panisses : C’est à l’Estaque quartier du 16 arrdt à l’Ouest de Marseille, qu’il est d’usage d’acheter ces spécialités dans les baraques installées sur le port.  La panisse , galette de pois chiche, et le chichi, beignet en forme de baton très sucré .

La bouillabaisse  se déguste à Marseille. Mais il faut choisir ses adresses. Certains restaurateurs ont signé la charte de la bouillabaisse, s’engageant à respecter le recette originale bouillon de poisson de roches  accompagné de 5 types de poissons (vive, congre, rouget, baudroie, rascasse). Nous citerons 2 adresses : Le restaurant de Michel Bejeannin,  plage de l ‘Estaque dans le 16 arrdt (club d’aviron à l’entrée du village) et chez Gilbert à Cassis sur le Port. De très bons restaurants à Marseille servent une très bonne « bouille », mais les prix sont moins digestes. Evitez aussi les établissements autour du port. Ce ne serait pas raisonnable.

Une usine de pastis se visite en plein Marseille ! http://cristal-liminana.com/index.php?id_category=13&controller=category

Nous aurions pu aussi vous parler des pieds paquets, d’aîoli, d’anchoiade et de soupe au pistou. A déguster sur recommandation tant leur préparation est délicate.

Les Goudes, Callelongue : de Borsalino à Montale…

baie des singes

A l’extrême Sud de Marseille, après  les quartiers de la vieille chapelle, la Pointe Rouge, La Madrague Montredon, vous emprunterez  une corniche  vers les Goudes et la calanque de Callelongue. Très  sauvage, cette route est bordée de roches calcaires (décor de Borsalino avec A.Delon dans les années 70 et lieu de résidence de Fabio Montale cher à J.C Izzo); elle  serpente jusqu’au Cap Croisette.

Arrêtez vous au village des Goudes, pour découvrir la vie dans les cabanons (petite maison de pêcheurs), puis poursuivez jusqu’au cul de sac de Callelongue. Vous pourrez continuer à pied sur les rochers  jusqu’à la mer. Devant vous la baie des Singes et les paroies noires et blanches, fantomatiques, de l’île Maire. C’est le bout de Marseille, la fin de la route,  face à la Méditerranée… la baie des songes ?!

Dure réalité, attention au retour vers Marseille, parfois embouteillé le soir .

Le + BPP : Pour éviter les bouchons, nous vous conseillons de dîner au Restaurant de  la baie des Singes, niché dans les rochers,  face à l’île Maire,  un lieu surprenant, hors du temps !

Marseille Sud : Fabuleuse corniche!

la corniche marseilleA partir des Catalans (7eme arrdt), la  Corniche déroule  ses lacets, et  s’étire  sur 5 kms jusqu’aux plages du Prado et la statut de David (8eme arrdt).

L’Avenue J.F. Kenedy offre une vue exceptionnelle  sur la Méditerranée : Les îles du Frioul, le chateau d’If, le décor est splendide. 20 mètres au dessus de la Mer, la ballade à pied ou en voiture est très agréable.  Attention, embouteillages garantis en plein été. On privilégiera donc le matin ou le Dimanche assez tôt.

Tout au long de la Corniche, on trouve plusieurs sites prestigieux et nous vous conseillons de profiter du parcours, sans rien rater, prenez le temps et profitez!

Sur la première partie,  Le parc du Pharo avec la plus belle vue sur le  Port, le cercle des nageurs Marseillais, le restaurant Perron.

Ensuite à la hauteur du monument des rapatriés (statut devant une arche),  une ruelle sur la gauche, vous permettra de rejoindre en contrebas le Vallon de Auffes, caché sous un pont . Petit port de pêche traditionnel, un petit bijou en pleine ville ! Plus loin le  Roucas Blanc et ses maisons bourgeoises , et l’arrivée sur les plages Gaston Deferre (plages du Prado). Ces plages gagnées sur la mer, avec des remblais lors de la construction du Métro dans les années 70, sont agréables. L’ambiance est bonne, les familles s’y retrouvent pour pique-niquer, les footeux jouent jusqu’à la nuit, et les skateurs et rollers sillonent un des plus grands « bol » d’Europe.

Le quartier de la Pointe Rouge n’est plus bien loin. De là, vous pourrez prendre une navette maritime qui vous ramènera vers le Vieux Port, un très bon moyen de découvrir Marseille par la mer. (Pensez à vous organiser: Par exemple, en laissant votre voiture au Vieux Port, en longeant la Corniche en Bus, et retour par la Navette maritime)

Le + BPP : Nous vous conseillons de déjeuner chez Jeannot , au  vallon des Auffes. Restaurant au décor sans chichi, mais dans le cadre authentique d’un port de pêche traditionnel. Profitez d’être dans ce coin de Marseille, pour poursuivre vers les Goudes (Cf. article Les Goudes, Callelongue..)

Cassis, belle et bourgeoise petite voisine Marseillaise

« Qui a vist Paris, se noun a vis Cassis, a ren vist » ( Qui a vu Paris, et non Cassis, n’a rien vu ! )

Cassis est une visite incontournable. En plein été, vous vous apercevrez que le dicton est appliqué à la lettre par les vacanciers qui convergent en masse vers le village.

Un des attraits du village sera de randonner sur les chemins alentours offrant des points de vue véritablement exceptionnels. Si vous avez suivi notre petit guide, vous aurez eu l’occasion de découvrir Cassis par le haut des falaises du Cap Canaille ou les Calanques.

A Cassis, vous pourrez prendre un bateau pour découvrir le parc naturel des  calanques entre Cassis et Marseille. Si vous n’avez pas pu les découvrir par les chemins, cette escapade maritime est indispensable. Départ du Port, toute l’année, de 45′ à 2h. Notre conseil : Si vous êtes pressés choisissez la balade de 45′ et  vous verrez  la plus belle calanque : En-Vau. Si vous avez le temps, alors, poussez partez pour le grand tour, car les  calanques Marseillaises sont très belles.

Le + BPP : La visite du village est agréable et les terrasses du Port accueillantes. Si vous décidez de manger une Bouillabaisse, opter pour un restaurant ayant signé la charte de la Bouillabaisse (chez Gilbert sur le Port).Vous vous régalerez de mets Provencaux « Au Calendal » rue Brémond, derrière le Port.
Et..un petit dernier, mais qui s’est révélé assez vite comme une valeur sûre, Angelina 7, av. Victor Hugo: produits frais et cuisine raffinée.

On trouve plusieurs plages de galets à Cassis. La plus grande à côté du port, et la plage du Bestouan à l’ouest sur la route de la presqu’île.  Au bout de la route, un peu plus loin le parking de la presqu’île, depuis lequel vous accédez à des  plages de rochers. Sympa pour s’isoler un peu (un peu alors, mais pas trop !)  par contre la mise à l’eau est plus difficile. La route de la presqu’île permet aussi d’accéder au parking  au pied de la calanque de Port Miou, départ d’une randonnée qui pourra vous conduire jusqu’à Marseille par les calanques (pour les costauds seulement, 6 à 8 h de marche et 25 kms)

En Provence, quand on parle marche en été, on pense eau ( 2l par personne), capeou (chapeau), lunettes et crème solaire

L’accès au massif des Calanques aux falaises de Canaille est susceptible d’être restreint par vent fort ou risques d’incendie avérés

Le + BPP : En quittant Cassis, faites un stop au Vignoble Bodin sur les hauteurs, au pied du col de la Gineste, un blanc de Cassis en souvenir, autour de 12€ la bouteille, mais une valeur sure.

Plus d’info : http://www.ot-cassis.com/fr

Marseille Vieux Port : Dans les pas de Gyptis et Protis !

Visiter la deuxième ville de France ne s’improvise pas. Il faudra un peu préparer votre coup, car la ville est très étendue. Près de 20 kms du Nord au Sud, 23000 hectares, le double de Paris intra-muros. 16 arrondissements, 111 quartiers, il faut savoir où on va !

Un incontournable : prendre une bonne journée pour  visiter le Vieux Port et les quartiers alentours.

Première opération, garez vous ! Le vélib ou la marche sont les meilleurs moyens pour découvrir l’endroit. Le quai principal du Vieux Port est tout simplement une des plus vastes places d’Europe. Si on ajoute que le port de plaisance est le plus grand de France, on  comprend vite que c’est du sérieux. La gigantesque  ombrière (la plus grande du monde?) plantée au beau milieu vous permettra de vous abriter du soleil pour faire le point.  Derrière vous, La Canebière remonte vers l’église des Réformés, 800m plus haut. Rien d’extraordinaire, mais « ça part de là » . Côté quai de Rives Neuves vous baladez le long des pannes et rejoignez  les jardins du Pharo avec son Palais, et une superbe vue sur l’entrée du Port.  En revenant vers le Vieux Port, arrêtez vous pour visiter la basilique de St Victor. Ensuite vous prendrez le Ferry Boat en face du bar de la Marine (Marius, Mr Brun …), qui vous conduira en face, quai de la Mairie. Alors, vous pourrez arpenter les ruelles du Panier, le plus vieux quartier de Marseille. Auparavant peu recommandées, vous pourrez vous perdre en toute sécurité,  dans les ruelles typiques du vieux Marseille. Ne pas rater la Place de Lenche qui a inspiré le décor de « plus belle la vie ».  De l’autre côté, la cathédrale la Major, le Fort St Jean  et les quais du port de commerce.

La visite du Mucem (musée des civilisations) et l’expo des « Mediterranée » au J1 sont  des must. Ensuite depuis  la villa Méditerranée , au soleil couchant, vous guetterez les bateaux de la SNCM ou de la Méridionale,  partant vers la  Corse ou l’Afrique du Nord.

Pour rentrer, remontez par une ruelle du panier, et bifurquez sur votre gauche,  vers la rue de la République, superbe avenue Haussmannienne, aux immeubles à façade de pierres blanches, une perspective sympa. il ne vous reste plus qu’à prendre un pastaga à la Samaritaine, à l’angle de la rue de la République et du Vieux Port

le + BPP : Dînez à la Pizzeria « La vieille Pelle »39 av. de St Jean à 2 pas de la mairie. Un établissement familial où se retrouvent  les vrais Marseillais (vrais de vrais) , sans chichi, et pizzas d’enfer !

20130408_194900*Protis et Gyptis est le couple qui fonda Massalia en -599 avant JC